PostHeaderIcon Le stream et le P2P s’allient et montrent la voie à toute l’industrie

Alors qu’il est de bon ton de jeter l’opprobre sur la consommation de contenus issus du P2P et de plébisciter le streaming, voilà qu’une petite startup, Bitlet.org remet tout en cause en lançant une technologie qui allient les deux et propose, en plus de la musique en stream issue d’une transfert via le protocole P2P Bittorrent, le visionnage de vidéos sur le même principe.

Cela n’a l’air de rien, mais cette technologie permettrait de faire chuter de façon phénoménale les coûts de bande passante collossaux qui plombent les comptes de services comme YouTube, Dailymotion, Pornhub ou Deezer… A condition de ne pas filtrer le P2P, il se dessine là sous nos yeux les prémices d’un modèle de distribution gratuite dont les producteurs, s’ils savaient tirer parti de l’innovation des technologies et des usages, pourraient s’emparer pour en tirer des profits gigantesques.Et le mot est pesé croyez moi.

Pour les acteurs du stream, dont l’économie repose sur une technologie en passe de devenir obsolète, et dont les coûts, au regard des redevances exigées par les ayants droits, ne permettent pas d’envisager aujourd’hui une quelconque rentabilité, c’est un coup de semonce qui devrait en inciter certain à militer (via des lobbyistes soigneusement choisis) un peu plus encore pour le filtrage des réseau et l’interdiction du P2P. Car en ce qui les concernent, leur sort et leur future rentabilité repose dans les main d’Adobe, seul en mesure de leur offrir demain – à prix d’or – une technologie si ce n’est similaire, du moins concurrente.

Dans ses différentes démos, Bitlet montre comment ils ont transformé le téléchargement P2P, une procédure habituellement plutôt fastidieuse et qui demande de la patience avant de pouvoir consommer ce que l’on télécharge, en une opération simple de moins de trente secondes, qu’un néophyte complet peut effectuer.
L’avenir est elle dans un outil de ce type ? Moi je pense personnellement qu’il était temps de proposer des services aléatoires, et celui-ci semble être une alternative viable.

Laisser un commentaire